Comment prévenir les TMS en entreprise ?

prevention tms exercice

Les troubles musculo-squelettiques, plus connus sous le nom de TMS, représentent aujourd’hui la première cause de maladie professionnelle. Les causes sont multiples et des solutions de prévention des TMS doivent être trouvées rapidement par les employeurs. Cela répond à deux besoins : améliorer les conditions de travail et la santé des salariés, et réduire le nombre d’arrêts de travail. Toutefois, l’effort n’est pas unilatéral. Les salariés eux-mêmes doivent adopter les bons gestes pour prévenir ces troubles. Faisons un point sur les solutions à privilégier pour prévenir les TMS.

Que sont les troubles musculo-squelettiques (TMS) ?

Avant de vous présenter les solutions de prévention des TMS, commençons par rappeler ce que sont les troubles musculo-squelettiques. Selon l’Institut National de Veille Sanitaire, il s’agit d’un « ensemble d’affections périarticulaires qui peuvent affecter diverses structures des membres supérieurs, inférieurs et du dos : tendons, muscles, articulations, nerfs et système vasculaire ». Les TMS sont également nommés « pathologies d’hyper-sollicitation ».

Trois causes sont mises en avant pour expliquer la multiplication des TMS depuis de nombreuses années :

  • l’organisation et l’environnement de travail : il s’agit ici du rythme de travail, des horaires, des cadences imposées, etc. ;
  • les facteurs biomécaniques : on s’intéresse ici au poste de travail et aux différentes postures prises par les salariés, les mouvements répétitifs, les vibrations, le port de charges lourdes, etc. ;
  • les facteurs psychosociaux : il s’agit du climat social qui règne dans l’entreprise, de la pression liée aux objectifs à atteindre, du niveau de stress, etc.

Pourquoi vous devez prévenir les TMS en tant qu’employeur ?

Les troubles musculo-squelettiques représentent aujourd’hui la première cause de maladie professionnelle. En 2015 déjà, selon un guide édité par le ministère de la Décentralisation et de la Fonction Publique, les TMS représentaient 76 % des maladies professionnelles. Une augmentation de 18 % par année était constatée. Aujourd’hui, ce chiffre s’élève à 88 % et représente 30 % des arrêts de travail1. En moyenne un salarié souffrant d’un TMS s’arrête deux mois.

Pour un employeur, les TMS ont un coût. Selon l’ISEOR, l’Institut de socio-économie des entreprises et des organisations, un trouble musculo-squelettique coûte aux entreprises l’équivalent d’un 13e mois. Et c’est sans compter les problèmes d’organisation liés aux arrêts maladie.

Il existe aujourd’hui un panel de solutions pour prévenir les TMS, il est urgent d’agir pour réduire les coûts engendrés, mais aussi pour améliorer les conditions de travail des salariés et remettre le bien-être en entreprise au centre des préoccupations.

Prévention des TMS : 3 étapes pour améliorer les conditions des salariés

La prévention des TMS est une démarche qui ne doit rien au hasard. Le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) des entreprises doit suivre trois étapes spécifiques :

  • mobiliser : il s’agit ici de comprendre les enjeux et de mobiliser toutes les ressources nécessaires à la sécurité au travail. Cela passe par des moyens financiers et humains ;
  • analyser : cette deuxième étape consiste à mieux connaître le risque pour le prévenir. Cela nécessite une investigation auprès des salariés pour connaître leurs retours sur leurs conditions de travail. Il s’agit également d’analyser toutes les données de l’entreprise concentrant le turnover, l’absentéisme, etc. Ensuite, il est nécessaire d’étudier les différents postes de travail pour envisager les axes d’amélioration ;
  • mettre en œuvre des solutions pour prévenir les TMS.

La phase d’analyse est essentielle. C’est elle qui permet d’évaluer les sollicitations biomécaniques, à savoir :

  • les gestes répétitifs ;
  • le maintien prolongé de la posture ;
  • les efforts continus ;
  • etc.

Prévention des TMS : quelles solutions ?

Parmi les différentes solutions pour optimiser la prévention des risques des TMS, citons les exemples suivants :

  • ralentir la cadence ;
  • équiper les salariés de matériel pour limiter le port de charges lourdes ;
  • favoriser l’échange et l’entraide pour améliorer le climat social ;
  • choisir des outils mieux adaptés (par exemple préférer courber un outil que courber le poignet) ;
  • alterner les tâches pour éviter le travail répétitif ;
  • améliorer la maintenance pour bénéficier d’outils de travail performants ;
  • remonter les plans de travail pour améliorer la posture ;
  • équiper le personnel des bureaux de chaises ergonomiques ;
  • etc.

Le sport : une solution pour prévenir les risques

Les solutions fréquemment abordées tiennent compte de l’outil de travail. Or, en réalité, c’est un environnement plus favorable qu’il est nécessaire de créer. C’est ce que permet le sport.

Certains postes nécessitent une préparation physique qui va permettre au salarié d’adopter une meilleure posture, de mieux supporter les charges et de réduire le risque de tendinite ou de problèmes articulaires.

Spécialiste du coaching sportif en entreprise, ProTrainer vous propose des solutions véritablement adaptées à votre entreprise et à l’activité exercée par vos salariés :

  • échauffement avant la prise de poste ;
  • formation « Ergonomie , geste et postures » ;
  • renforcement et étirements musculaires adaptés.

Nous proposons des solutions qui s’adaptent à la nouvelle organisation du travail avec des journées « bien-être en entreprise » ainsi qu’une formule « bien-être en télétravail ».

Au-delà de la prévention des TMS, ProTrainer vous propose des solutions pour réduire les risques psychosociaux (troubles de la concentration, fatigue, stress, épuisement professionnel, etc.). L’enjeu est une fois de plus majeur. Un salarié dont l’intégrité mentale est touchée perd en efficacité et le risque d’arrêt maladie est important. Pour limiter les risques, nous vous proposons deux solutions :

  1. des séances de sport en entreprise ou en visio selon le contexte : renforcement musculaire, cardio-training, yoga, boxe, Pilates, stretching, running, relaxation, etc. ;
  2. l’aménagement d’une salle de sport ou d’un espace dédié au sein de l’entreprise.

Pour l’entreprise, envisager de considérer le sport comme un moyen de prévention des TMS et autres risques psychosociaux offre des avantages considérables :

  • amélioration de la productivité de 6 à 9 %2 ;
  • baisse du taux d’absentéisme de 30 à 50 %3 ;
  • amélioration de la rentabilité nette de 1 à 14 %2 ;
  • baisse du turnover de 25 %3.

Instaurer le sport en entreprise n’est donc pas une dépense, mais un véritable investissement pour allier performance et bien-être au travail. Contactez-nous pour bénéficier d’un devis personnalisé.

Pour aller plus loin : Sport en entreprise : chiffres, bienfaits, solutions, tarifs…

Le rôle des salariés dans la prévention des troubles musculo-squelettiques

Si les employeurs ont un rôle fondamental dans la prévention des risques professionnels, il est nécessaire que les salariés eux-mêmes adoptent les bons gestes au quotidien, à savoir :

  • dormir correctement : avec un corps reposé, le risque de souffrir de TMS est inférieur. En cas de troubles du sommeil, il est conseillé de consulter un spécialiste afin de les résoudre ;
  • prendre un petit-déjeuner : c’est le repas le plus important de la journée. C’est lui qui apporte l’énergie nécessaire pour assumer les efforts demandés dans le cadre du travail ;
  • faire des étirements : le matin, le corps a besoin d’être parfaitement étiré. Quelques minutes suffisent pour stimuler son corps et le préparer ;
  • avoir une activité physique : cela ne signifie pas qu’il soit nécessaire d’avoir une activité sportive intensive. En revanche, il est conseillé de marcher chaque jour. Il est ainsi important de privilégier la marche à la voiture pour quelques minutes de trajet, de prendre l’ascenseur plutôt que l’escalier, etc. Une activité physique régulière permet de muscler le dos et de réduire les risques de souffrir de problèmes au niveau des lombaires.

En résumé, en améliorant leur hygiène de vie, les salariés peuvent eux-mêmes réduire les risques de souffrir de troubles musculo-squelettiques.

Vous êtes employeur et avez décidé d’améliorer la santé et le bien-être de vos salariés pour fidéliser vos collaborateurs. Vous souhaitez que votre marque employeur attire de nouveaux talents ? C’est le moment d’adopter toutes les solutions essentielles pour limiter les risques. Vous envisagez d’intégrer pleinement le sport dans votre entreprise ? Contactez-nous !

A lire également :

Sources :

  • (1)Rapports annuels 2017 et 2019 de l’Assurance Maladie
  • (2)Étude Goodwill Management pour le MEDEF et le CNOSF, 2015
  • (3)Etude OpinionWay pour Gymlib, 2018
OFFERT : Votre Programme de Fitness en vous inscrivant à notre newsletter !
programme offert

Ce programme est idéal si vous débutez et que vous souhaitez à la fois muscler et affiner votre corps. Profitez également des contenus exclusifs et offres exceptionnelles ProTrainer en recevant notre newsletter.

À lire également
Découvrez nos services (Toggle Search)