Tout savoir sur le gingembre

gingembre

Originaire d’Asie, le gingembre n’a pas fini de nous étonner. Sa saveur à la fois citronnée, piquante et poivrée a de quoi surprendre… et ses bienfaits aussi ! Il est surnommé « maha aushadh » en médecine ayurvédique, que l’on peut traduire par « excellent médicament ». Quels sont ses atouts santé ? Comment agit-il sur notre organisme ? Quelle est la meilleure façon de le consommer et de le conserver ? Lisez cet article pour tout savoir sur le gingembre !

Le saviez-vous ?

Le gingembre est considéré comme étant l’une des épices les plus antioxydantes et anti-inflammatoires qui existent, au même titre que le curcuma. Et pour cause ! Le gingembre et le curcuma sont tous les deux des rhizomes qui appartiennent à la même famille : les Zingibéracées. Utilisé depuis des millénaires en Chine et en Inde, il est également l’un des ingrédients favoris du régime d’Okinawa, cette île du Japon où l’on trouve le plus grand nombre de centenaires au monde.

La composition nutritionnelle du gingembre

Des vitamines, des minéraux, des fibres… et surtout une concentration exceptionnelle en principes actifs !

Des vitamines B, C et E

Le gingembre apporte de nombreuses vitamines, notamment des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6, B9), de la vitamine C ainsi que de la vitamine E. Cette dernière contribue à la protection de nos cellules contre les radicaux libres responsables du vieillissement.

Riche en manganèse

Il renferme aussi plusieurs minéraux et oligo-éléments. On y trouve notamment de l’iode, du magnésium, du manganèse, du phosphore, du potassium et du zinc. Cette épice est particulièrement riche en manganèse : 100 g de gingembre couvrent plus de 30 % des VNR (valeurs nutritionnelles de référence). Le manganèse contribue au maintien d’une ossature normale et à un métabolisme énergétique normal. Il protège également les cellules du stress oxydatif.

Source de potassium

La teneur en potassium du gingembre est également intéressante. C’est une bonne nouvelle pour les sportifs lorsque l’on sait que le potassium est très impliqué dans la fonction musculaire et qu’il contribue au métabolisme des glucides. Le potassium est un minéral indispensable pour la pratique sportive !

Riche en fibres

Autre bonne nouvelle : le gingembre est un aliment riche en fibres. En effet, il apporte environ 2,7 g de fibres pour 100 g, ce qui est supérieur à la teneur moyenne en fibres des légumes. Les fibres sont bénéfiques pour le transit intestinal et ont un effet rassasiant.

Des principes actifs vertueux

Mais le principal atout nutritionnel de cette plante réside dans sa très forte concentration en principes actifs. Parmi eux se trouve le gingérol, à l’origine des pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires du gingembre. Le gingérol est un constituant majeur du gingembre.

A lire également : 11 aliments sains et naturels à consommer régulièrement

Les bienfaits du gingembre pour la santé

Il a la réputation d’être aphrodisiaque. Pourtant, il s’agirait plutôt d’une fausse croyance : cela n’a été prouvé par aucune étude scientifique jusqu’à présent. Mais le gingembre a bien d’autres vertus !

Il réduirait les troubles digestifs

Le gingembre est connu pour soulager les troubles de la digestion, les douleurs d’estomac et dyspepsies, les nausées et vomissements. Des études ont montré qu’il aidait l’estomac à se vider, éloignant ainsi les douleurs. Plusieurs études réalisées sur des femmes enceintes ont également conclu que cette épice était capable de réduire les nausées et de prévenir les vomissements liés à la grossesse. Cela s’expliquerait par la présence du gingérol. Le gingembre serait également efficace contre le mal des transports (lire ici).

Il préviendrait le cancer colorectal

Des chercheurs américains de l’Université du Michigan ont montré que le niveau d’inflammation intestinale diminuait de 28 % chez les personnes ayant pris des suppléments de gingembre. Or, l’inflammation intestinale est un facteur de risque du cancer colorectal. Consommer du gingembre pourrait donc jouer un rôle positif dans la prévention de ce cancer.

Il réduirait les douleurs de règles

D’après une étude datant de 2018 et réalisée auprès de 168 femmes âgées de 18 à 25 ans, l’efficacité du gingembre pour réduire les douleurs liées aux règles (dysménorrhée) serait comparable aux médicaments anti-inflammatoires classiques tels que l’ibuprofène, les effets secondaires indésirables en moins.

Il agirait comme un remède contre les douleurs articulaires

Toujours grâce à l’action anti-inflammatoire du gingérol, le gingembre agirait comme un remède naturel contre les pathologies et douleurs articulaires comme les tendinites, l’arthrose ou encore l’arthrite rhumatoïde. Une étude réalisée auprès de 593 personnes souffrant d’arthrose a démontré que le gingembre réduisait bel et bien les douleurs articulaires.

Il serait bénéfique pour la glycémie

Une étude menée auprès de 454 patients atteints de diabète de type 2 a suggéré que le gingembre aidait à réguler la glycémie (c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang). Une autre étude menée auprès de personnes atteintes de syndrome métabolique a confirmé l’effet positif du gingembre sur la résistance à l’insuline.

Il soulagerait les maux de tête et les migraines

Une étude datant de 2014 a conclu que l’efficacité du gingembre était équivalente à celle d’un médicament (le sumatriptan) pour lutter contre les migraines. Une diminution de l’intensité des maux de tête a été observée chez des patients souffrant de migraines après avoir consommé de l’extrait de cette plante. Il a également été démontré que le gingembre était efficace contre les vertiges.

Nos conseils pour profiter au mieux des bienfaits du gingembre

Comment le consommer et le conserver pour profiter au mieux de ses puissants atouts nutritionnels ? Suivez nos conseils ! 

Le gingembre sous toutes ses formes

Il est très facile de se procurer du gingembre dans le commerce. Celui-ci est disponible sous différentes formes : frais, séché, confit, en poudre, en jus, en infusion, en complément alimentaire ou encore en huile essentielle.

Privilégiez le gingembre frais et cru

Le gingembre frais et consommé cru est bien évidemment l’option à privilégier au quotidien car il n’aura pas subi de transformation ni de cuisson. L’infusion de gingembre est aussi une très bonne option. Le gingembre confit (que l’on trouve souvent en sachet ou au rayon vrac dans le commerce) est à consommer de manière occasionnelle : fabriqué avec une grande quantité de sucre, il s’apparente à une confiserie.

Vérifiez la présence du label bio

Le gingembre pousse dans des régions chaudes et humides. Celui que l’on trouve chez nous provient donc principalement du continent asiatique et plus particulièrement de Chine et d’Inde, qui sont les deux principaux pays producteurs. Il peut également provenir d’Amérique du Sud.

Autrement dit, il vient généralement de loin. Il est donc bien plus rassurant de l’acheter bio. Pour rappel, les produits bio importés chez nous doivent provenir de pays dont la réglementation est équivalente et avoir été certifiés/contrôlés par un organisme reconnu par la Commission Européenne.

A lire également : Alimentation bio : présentation, bienfaits, comment bien choisir ses produits ?

Consommez-en au quotidien

Le gingembre est une épice qui peut être consommée au quotidien et même plusieurs fois par jour, contrairement à certaines épices qu’il vaut mieux consommer avec modération (chili, piment…). Vous pouvez l’incorporer cru ou cuit dans vos plats de légumes, de poisson, de viande mais également dans vos salades, vos sauces, vos soupes et même dans vos desserts. Pelez-le puis coupez-le en lamelles ou en morceaux. Vous pouvez également le râper.

Le gingembre frais se conserve deux à trois semaines au frigo

Une racine de gingembre frais se conserve au frigo jusqu’à trois semaines s’il n’a pas été pelé. Avant de le placer dans le bac à légumes, veillez à l’enfermer dans un récipient hermétique. S’il a été pelé, faites la même chose mais consommez-le plus rapidement.

Ce qu’il faut retenir sur le gingembre

Le gingembre est un puissant anti-inflammatoire naturel grâce à l’action d’un de ses principes actifs, le gingérol. Il agit comme un remède contre toute forme d’inflammation, et donc contre les douleurs articulaires, les douleurs menstruelles, les douleurs de l’estomac, les douleurs liées à la digestion, etc.

Ainsi, consommer du gingembre est un bon moyen de réduire votre consommation de médicaments anti-inflammatoires et de vous tenir éloigné de leurs effets secondaires indésirables, surtout en cas de maladie inflammatoire chronique comme l’arthrose ou si vous êtes sportif. Les médicaments anti-inflammatoires sont en effet utilisés de manière abusive dans le milieu du sport.

Le gingembre fait également des merveilles contre les nausées (en particulier lorsqu’elles sont liées à la grossesse), soulage les maux de tête et a un effet positif sur la glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Cette épice booste notre immunité au point d’être qualifé de superaliment ou d’alicament, comme le curcuma.

Sa saveur si particulière (à la fois citronnée, piquante et poivrée) fait de lui un ingrédient hautement apprécié en cuisine où il peut être consommé cru ou cuit. Il peut aussi être infusé pour une boisson épicée et riche en goût.

Notre infographie sur le gingembre

gingembre bienfaits

A lire également :

OFFERT : Votre Programme de Fitness en vous inscrivant à notre newsletter !
programme offert

Ce programme est idéal si vous débutez et que vous souhaitez à la fois muscler et affiner votre corps. Profitez également des contenus exclusifs et offres exceptionnelles ProTrainer en recevant notre newsletter.

À lire également
Découvrez nos services (Toggle Search)